diversion


diversion

diversion [ divɛrsjɔ̃ ] n. f.
• 1314; bas lat. diversio, de divertere « détourner »
1Opération militaire destinée à détourner l'ennemi d'un point. Opérer une diversion avant d'attaquer. Manœuvre de diversion.
2Fig. Littér. Action qui détourne qqn de ce qui le préoccupe, le chagrine, l'ennuie. dérivatif, distraction, divertissement. « Je souhaite une diversion qui m'arrache à moi-même » (A. Gide). Faire diversion à (qqch.) :détourner, distraire, divertir de. « Nul répit, nulle relâche. Rien qui fasse diversion à ce labeur affolant » (R. Rolland). Absolt Son arrivée a fait diversion.

diversion nom féminin (bas latin diversio, -onis, de divertere, détourner) Manœuvre ou procédé visant à attirer l'adversaire vers une zone ou un point différent de celui sur lequel on compte attaquer : Opérer une diversion. Événement, action qui amène quelqu'un à détourner son attention d'une tâche, d'un souci : Une agréable diversion à son ennui.diversion (expressions) nom féminin (bas latin diversio, -onis, de divertere, détourner) Faire diversion, détourner l'attention de quelqu'un par une action quelconque. ● diversion (synonymes) nom féminin (bas latin diversio, -onis, de divertere, détourner) Événement, action qui amène quelqu'un à détourner son attention d'une...
Synonymes :

diversion
n. f.
d1./d MILIT Opération destinée à détourner l'attention de l'ennemi. Tenter une diversion.
d2./d Fig. Faire diversion: détourner l'attention (de qqn) pour ne pas aborder un sujet.
|| Par ext. Distraction, dérivatif. Incident qui crée une diversion.

⇒DIVERSION, subst. fém.
A.— TECHN. MILIT. Opération stratégique consistant à détourner l'ennemi du point qu'il occupe en le poussant à déplacer ses troupes vers un autre front de défense. Front de diversion; opérer une diversion. La campagne d'Italie était, pour les Américains, une diversion qui ne devait pas amenuiser l'action principale (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 257) :
1. Nous prenions toute précaution afin de ne pas être, dans ces régions, à la merci d'attaques partielles que l'ennemi pourrait tenter en manière de diversion, en transportant en Lorraine et dans les Vosges des divisions françaises à reconstituer et des divisions américaines venues de l'armée britannique; ...
FOCH, Mémoires, t. 2, 1929.
B.— P. ext.
1. Souvent péj. Action de détourner quelqu'un ou quelque chose de son occupation première et généralement principale.
En partic. Faire, opérer une diversion. Détourner la conversation pour éluder le sujet en discussion. Il essaie (...) de faire diversion pour ne pas entrer dans la voie des aveux (ARAGON, Beaux Quart., 1936, p. 256).
2. Non péj. Événement qui, par sa survenance dans la vie d'un individu l'amène à détourner son attention de ses soucis ou préoccupations. L'arrivée de Christophe fit diversion (ROLLAND, J.-Chr., Aube, 1904, p. 35) :
2. Nous nous entretiendrons aussi de littérature, car c'est la seule chose, après l'amitié, qui puisse faire une agréable diversion aux tracas et aux ennuis de la vie; c'est la seule chose qui puisse nous consoler de nos malheurs et rendre la vigueur à notre âme abattue.
M. DE GUÉRIN, Correspondance, 1828, p. 21.
P. méton. Personne(s) qui occasionne(nt) une agréable diversion :
3. C'était la société et les entretiens avec un autre solitaire aussi sensible, plus âgé et plus malheureux que moi. Cette société était la seule diversion que j'eusse quelquefois à mon isolement.
LAMARTINE, Les Confidences, 1849, p. 341.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1314 « action de détourner (au propre) » (H. DE MONDEVILLE, Chirurgie, 757 ds T.-L. : saigniee ... faite pour la diversion des humours); 1587 milit. faire diversion (LANOUE, 440 ds LITTRÉ); 1588 fig. (MONTAIGNE, Essais, éd. Thibaudet, livre 3, chap. IV). Empr. au b. lat. diversio, -ionis « diversion, digression ». Fréq. abs. littér. :430. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 842, b) 357; XXe s. : a) 572, b) 574. Bbg. GOHIN 1903, p. 334.

diversion [divɛʀsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1314; bas lat. diversio, du supin de divertere « détourner ».
Action qui détourne.
1 Opération militaire destinée à détourner l'ennemi d'un point. || Opérer une diversion avant d'attaquer. || Faire une diversion efficace. — ☑ Loc. (1587). Faire diversion.
1 Phraate ne vit de ressource que dans la diversion qu'il voulait faire en Syrie (…)
Bossuet, Disc. sur l'hist. universelle, I, 9.
2 (…) une puissante diversion du côté de l'Angleterre (…)
Racine, Hist. du siège de Namur.
2 (1588). Fig. Action qui détourne qqn de ce qui le préoccupe, et, spécialt, de ce qui le chagrine, l'ennuie. Dérivatif, distraction, divertissement. || Un travail régulier sera une diversion à son ennui. || Faire diversion à qqch. : détourner, distraire, divertir de. Tromper. || Seule une diversion le sauvera de cette obsession. Changement.
3 (…) don César et sa belle-fille n'épargnèrent rien pour faire diversion à mon chagrin; ils mirent tour à tour en usage les amusements les plus propres à me dissiper (…)
A. R. Lesage, Gil Blas, XI, I.
4 Fièvreuses années ! Nul répit, nulle relâche. Rien qui fasse diversion à ce labeur affolant.
R. Rolland, Jean-Christophe, p. 143.
5 Je souhaite une diversion qui m'arrache à moi-même pour un temps, à ma table de travail, à mon piano où ma mémoire est également excédée par l'effort que je lui demande.
Gide, Journal, 22 mars 1917.
Par métonymie. Personne(s) qui constitue(nt) une diversion.
CONTR. Fixation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Diversion — may refer to: diversion, a detour, especially of an airplane flight due to severe weather or mechanical failure, or of an ambulance from a fully occupied emergency room to one another nearby hospital diversion, a distraction diversion, a form of… …   Wikipedia

  • diversion — di·ver·sion /də vər zhən, dī / n: the act or an instance of diverting: as a: an unauthorized rerouting or appropriation diversion of funds b: suspension of the prosecution of a charge for a period of time during which the defendant participates… …   Law dictionary

  • Diversión — Saltar a navegación, búsqueda Gente participando en luge de verano como una forma de diversión, en los Vosgos. La diversión es el uso del tiempo de una manera planeada para el refresco terapéutico del propio cuerpo o mente. Mientras que el ocio… …   Wikipedia Español

  • diversion — DIVERSION. sub. fém. Action par laquelle on detourne. Il est entré dans le pays des ennemis pour faire diversion. Il avoit une grande fluxion sur les yeux, et on l a saigné pour faire diversion de l humeur. Ces deux amis commençoient à disputer… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Diversion — (lat. diversus: „verschieden“) bezeichnet: eine Unregelmäßigkeit im Flugverkehr, siehe Landung#Ausweichlandung vor allem im Jugendstrafrecht ein Mittel, minderschwere Straftaten ohne Eröffnung eines förmlichen Strafverfahrens zu erledigen, siehe… …   Deutsch Wikipedia

  • Diversion — Di*ver sion, n. [Cf. F. diversion. See {Divert}.] 1. The act of turning aside from any course, occupation, or object; as, the diversion of a stream from its channel; diversion of the mind from business. [1913 Webster] 2. That which diverts; that… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • diversion — di‧ver‧sion [daɪˈvɜːʆn, d ǁ ɜːrʒn] noun [singular] COMMERCE when money stops being spent in one area of business or on one type of product, and starts being spent on another: • a diversion of resources away from the competitive export market * …   Financial and business terms

  • diversion — Diversion. s. f. Action par laquelle on destourne. Il n a guere d usage qu en termes de guerre & de Medecine. Il est entré dans le pays des ennemis pour faire diversion. il avoit une grande fluxion sur les yeux, & on l a saigné pour faire… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • diversión — sustantivo femenino 1. Acción y resultado de divertir o divertirse: Me gusta un rato de diversión los sábados por la tarde. 2. Actividad o cosa que sirve de pasatiempo: Su diversión favorita es el deporte. La música es una buena diversión. Es una …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • diversion — [də vʉr′zhən, də vʉr′shən; dīvʉr′zhən, dīvʉr′shən] n. [ME diversioun < ML diversio (for LL deversio)] 1. a diverting or turning aside [diversion of funds from the treasury] 2. distraction of attention [diversion of the enemy] 3. anything that… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.